Compost à Paris

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"*

On aurait pu croire impossible de "faire du compost" dans la capitale la plus dense en Europe .... pourtant le compost est bien une réalité parisienne : dans les jardins individuels, partagés ou publics mais, plus exceptionnel encore, dans l'habitat collectif en pied d'immeuble ou dans des établissements publics.

Ce blog présente une sélection de ces expériences pionnières à Paris et met à disposition quelques clés pour donner envie de les dupliquer.

* Mark Twain

dimanche 25 octobre 2009

73 rue des haies - Paris 20

Opérateur : Association des locataires rue des haies
Type et nombre de bacs : 1 bac bois 600 l + 1 bac bois 400 l + & bac bois 300 l pour les matières sèches
Depuis : septembre 2009
Nbre de participants : 12 foyers
Référent/Contact : Sarah Feuilette sarah.feuillette@gmail.com

Dans le XXème arrondissement, du côté de la place de la Réunion, Sarah préside une petite amicale de locataires fondée en 2003 pour résoudre les problèmes rencontrés avec le bailleur de l’immeuble : discussions sur les charges, gestion des parties communes, etc...

«Je me souviens avoir mentionné l’idée d’installer des composteurs collectifs, il y a environ deux ans, lors d’une réunion qui portait essentiellement sur les charges d’eau. Les représentants de la RIVP m’ont regardée avec des yeux ronds et ont souri d’un air un peu moqueur : je me suis sentie extra-terrestre ! Je ne me suis pas dégonflée pour autant et j’ai pris mon mal en patience, convaincue que l’heure viendrait où cette initiative ne paraîtrait pas si loufoque. Et ça n’a pas manqué !J’ai senti que le vent tournait avec le foisonnement croissant d’initiatives de ‘développement durable’ et la médiatisation croissante des enjeux environnementaux.L’an dernier j’ai ressorti l’idée qui, à ma grande surprise, fut immédiatement acceptée, voire portée par le bailleur ! J’ai procédé à un sondage parmi les voisins : au moins une dizaine de foyers étaient partants. Avec l’argent de l’amicale, cet été nous avons acheté deux très jolis composteurs de 300 litres en bois. Le bailleur a pris en charge la formation, l’accompagnement par un spécialiste et l’achat des "bio-seaux" individuels et de l’indispensable fourche. Aujourd’hui une douzaine de foyers utilisent le composteur qui a créé une joyeuse forme de complicité entre nous. J’espère que cela ira en s’amplifiant !»

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire