Compost à Paris

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"*

On aurait pu croire impossible de "faire du compost" dans la capitale la plus dense en Europe .... pourtant le compost est bien une réalité parisienne : dans les jardins individuels, partagés ou publics mais, plus exceptionnel encore, dans l'habitat collectif en pied d'immeuble ou dans des établissements publics.

Ce blog présente une sélection de ces expériences pionnières à Paris et met à disposition quelques clés pour donner envie de les dupliquer.

* Mark Twain

mercredi 30 décembre 2009

Le Poireau Agile - Paris 10

Opérateur : Le Poireau agile (Jardin Villemin - Rue des Récollets/Quai de Valmy/canal Saint Martin - Paris 10ème)
Type et nombre de bacs : 1 bac plastique + 2 bacs "maison" à partir de palettes
Depuis : juillet 2005
Nbre de participants : 40
Référent/Contact : Gilles Roux CafeCacaoConsult@aol.com

L’association Ville Mains Jardins gère depuis juillet 2005, dans le cadre de la Charte Main Verte de la Ville de Paris, un jardin partagé dans le jardin public Villemin du 10ème arrondissement.

En synergie avec les Conseils de Quartiers, l'association vise à impliquer concrètement les habitants voisins dans le développement durable de leur quartier : introduire la nature et la biodiversité dans la ville dense. Ouvert en permanence, le jardin se veut un lieu de sensibilisation et d'éducation à l'écologie active au quotidien, ainsi qu'une oasis permettant d'échapper au stress urbain, pour tous les âges.

Dès l'origine, un centre de compostage domestique de proximité a été intégré au projet : 3 composteurs, 1 en plastique et 2 autres fabriqués à partir de palettes de récupération ont été installés. La mise à disposition du public de ces composteurs répond à plusieurs objectifs :
- éduquer au tri des déchets et à la réduction du volume des poubelles, recycler tontes d'herbes et feuilles du jardin;
- apprendre à valoriser ces déchets organiques en un humus de qualité nécessaire au bon développement des plantes du jardin et du potager
- amender la terre très grasse mise en place lors de l'aménagement;
- compenser les pertes annuelles d'humus et de fertilité. Aucun engrais chimique n'est bien sûr utilisé.

Dans l'esprit de troc propre aux Jardins Partagés, les habitants qui participent au compost peuvent aussi récupérer le produit de leurs déchets pour cultiver leurs légumes dans leurs propres bacs et jardinières d'immeubles.

Outre la promotion des lombricomposteurs domestiques, plusieurs familles se sont converties en ambassadeurs du compostage collectif dans leurs copropriétés. On attend les toilettes sèches associées.

Près d'une quarantaine d'habitants ont participé à cette action.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire