Compost à Paris

"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"*

On aurait pu croire impossible de "faire du compost" dans la capitale la plus dense en Europe .... pourtant le compost est bien une réalité parisienne : dans les jardins individuels, partagés ou publics mais, plus exceptionnel encore, dans l'habitat collectif en pied d'immeuble ou dans des établissements publics.

Ce blog présente une sélection de ces expériences pionnières à Paris et met à disposition quelques clés pour donner envie de les dupliquer.

* Mark Twain

dimanche 14 février 2010

Jardin Fleurs de Bitume- Paris 15

Opérateur : Association Fleurs de Bitume - jardin partagé (Square Dalpayrat - 75015 Paris)
Type et nombre de bacs : 2 bacs de 400 litres en palettes de récupération
Depuis : été 2009
Nbre de participants : 30 à 40 personnes
Référent/Contact : Alan Le Jeloux alan@lombricethic.com

Un nouveau jardin partagé est né au printemps 2009 créé par l'association "Fleurs de bitume". Quatre jardiniers amateurs passionnés de jardinage et d'écologie se sont retrouvés pour travailler un coin de terre (62 m²) en accord avec la charte main verte de Paris (jardinage sans pesticide, d'une manière plus respectueuse pour l'environnement, coin compost, économie d'eau, refuges à insectes, association fleurs-légumes etc ...). Nous avons très vite été rejoints par des riverains enthousiasmés par le projet et par les enfants du quartier qui n'ont pas ménagé leur peine pour bêcher, planter et arroser.

Le composteur d’origine, installé dans un coin du jardin entre les cornichons et un pied de tournesol, a été très vite rempli par les membres de l’association et par quelques riverains curieux
qui s’y sont mis aussi. En décembre 2009, nous avons donc choisi de le déplacer juste à côté du potager et de rajouter un deuxième bac, ce qui a été l’occasion de faire un retournement et de rajouter de la matière sèche qui manquait un peu. Les sympathiques jardiniers du square nous fournissent en feuilles et en broyat, les membres de l’association amènent également des feuilles ramassées sur leur chemin pour venir au jardin… Les Gentils Contributeurs d’Epluchures ont bien compris qu’il faut mettre quelques poignées de feuilles après chaque apport et notre compost se porte donc à merveille. Les jardiniers en herbe ont eux aussi saisi tout l’intérêt du compostage et ses différents rôles dans notre petit jardin, et nous espérons bien pouvoir faire notre première récolte de compost au printemps 2010 ! Prochaines étapes, agrandir le coin compost et sensibiliser d’autres riverains à venir composter, installer un lombricomposteur, un récupérateur d’eau de pluie, monter la cabane… on ne s’ennuie pas dans notre petit jardin !

mercredi 10 février 2010

Jardin Falbala - Paris 14


Opérateur : Jardin Falbala (20 rue de Gégorvie - 75014 Paris)
Type et nombre de bacs : 2 bacs "Boisalis" de 600 litres et un de 300 litres
Depuis : 2008 bacs composés de palettes en bois, puis en avril 2009 bacs "Boisalis"
Nombre de participants : (utilisant les composteurs) environ 20 habitants du quartier
Référent/Contact : Gabriel Benisvy
gbenisvy@yahoo.fr

Depuis 2008 les déchets de cuisine sont apportés au jardin par quelques habitants volontaires du quartier. La matière ainsi collectée est "aérée" régulièrement par les jardiniers de l'association. En octobre 2009, un stage organisé par Urban-Eco a permis a un membre de l'association (Gabriel) d'acquérir la formation de Maître Composteur. Depuis cette date, il s'occupe de l'installation et l'entretien du compost jusqu'à son épandage dans le jardin. Les fonctions des trois bacs sont réparties ainsi :
- Un bac de 300 litres pour le stockage du "brun" (matières sèches)
- Un bac tampon de 600 litres dans lequel les habitants déversent les déchets de cuisine
- Un bac de 600 litres géré uniquement par les jardiniers dans lequel sont transférées les matières du stock tampon après mélange et aération. Ce bac régulièrement aéré sert au mûrissement définitif du compost.

Le compost obtenu est régulièrement utilisé dans le jardin au fur et à mesure de son élaboration. Il faut 6 à 9 mois dans de bonnes conditions d'entretien pour obtenir un compost correct.